Formulaire devenir franchisé

Izydom, acteur de proximité référent dans ces domaines, recherche des partenaires franchisés.

Vous envisagez de créer une entreprise sur le secteur des services à la personne et l’aide à domicile ?

Vous souhaitez vous installer rapidement tout en bénéficiant d’un environnement sécurisé ?

Vous êtes :
  • Chef d’entreprise.
  • Chef d’agence de travail temporaire.
  • Salarié motivé par une nouvelle aventure professionnelle.
  • Demandeur d’emploi.
Vous vous caractérisez par :
  • Un esprit d’entreprise.
  • Des aptitudes pour les négociations commerciales.
  • Un goût prononcé pour les relations humaines.
  • Une capacité à manager une équipe.
  • Le sens du service.

Alors n’attendez plus, et remplissez ce formulaire. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Votre message : (activité, expérience, région d’implantation, présentation personnelle)
Les fichiers doivent peser moins de 5 Mo.
Extensions autorisées : txt rtf odf pdf doc docx odt.
Les fichiers doivent peser moins de 5 Mo.
Extensions autorisées : txt rtf odf pdf doc docx.


* Mentions Obligatoires

Nous attendons de la part de nos franchisés un véritable partenariat dont chacun des acteurs doit sortir gagnant. Nous vous assistons au démarrage de votre activité puis vous accompagnons tout au long de votre développement.

Notre plus value :
  • Une organisation basée sur le rendu qualitatif de la prestation.
  • Une forte expertise dans le secteur médico-social.
  • Une structure à taille humaine recherchant des partenariats forts, basés sur de vraies relations de confiance.
Point info :

Le marché des services du domicile

Le marché des services à la personne est un secteur économique toujours très dynamique et créateur d’emploi.

Porté par des évolutions sociologiques et encouragé par les Pouvoirs publics, le marché national rattrape ainsi le retard pris sur de nombreux pays comme les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne ou l’Allemagne.

L’évolution des structures familiales, l’augmentation et le vieillissement de la population, l’augmentation du nombre de naissances sont autant de facteurs qui, conjugués à une quête toujours plus grande d’épanouissement personnel, expliquent que le marché a toujours un potentiel de développement très important.

Depuis le milieu des années 2000, il s’est structuré permettant une vraie professionnalisation concrétisée par la signature en septembre 2012 de la Convention Collective Nationale.

Multipliant les mesures incitatives (déductions fiscales de 50 % pour les particuliers, maintien de la TVA à taux réduit), l’État manifeste son soutien constant au développement du secteur dont tous les acteurs profitent :

  • État : cohésion sociale, création d’emplois, lutte contre le travail dissimulé, croissance économique, etc.
  • Entreprises : avantages fiscaux et sociaux, amélioration de la productivité par un meilleur épanouissement des salariés, etc.
  • Salariés intervenants : couverture sociale, encadrement, formation, évolution de carrière, aménagement du temps de travail, valorisation des compétences, etc.
  • Particuliers : confiance dans le prestataire, simplification des formalités, qualité de service, etc.

Chiffres clés du secteur des services à la personne (source Bipe – prévisions 2011) :

  • 1,82 milliard d’heures prestées en 2011 (stable par rapport à 2010)
  • 2 millions de professionnels en 2011 (salariés de particuliers employeurs et salariés d’organismes)
  • 887 000 emplois équivalent temps plein en 2011, soit 3,93 % des ETP de l’ensemble de l’économie française
  • Plus de 330 000 emplois créés depuis 2005
  • 4 millions de ménages consommateurs en 2011, soit 17 % des ménages français
  • 28 600 organismes de services à la personne, dont plus de 13 000 entreprises – (source nOva/avril 2012)
  • 96 % des Français pensent que les services à la personne correspondent à des vrais besoins de consommateurs.
  • 91 % des Français ont une bonne image des services la personne.
  • 9 Français sur 10 feraient appel à un intervenant à domicile s’ils se trouvaient en situation de perte d’autonomie.